#1 – Mes premiers pas en argentique : weekend dans l’Ain

16
novembre 2019

Au printemps dernier, j’avais trouvé un joli petit Canon AE-1 dans une brocante. J’avais acheté une pellicule noir et blanc et, après un long moment sans vraiment avoir le temps de m’en occuper, j’ai enfin pu faire quelques photos lors d’un weekend entres potes dans l’Ain.

Pas de grosses difficultés pour la prise de vue. Photographiant principalement en manuel, je ne suis pas dépaysé. Petit stress lors du chargement de la pellicule (je suis allé voir un tuto au cas où !), tout s’est bien passé jusqu’au moment du développement… 

J’ai la chance d’avoir une collègue bien calée en photo argentique, et qui m’a aidé pour le développement. J’ai ainsi pu découvrir les joies du dépiautage de pellicule dans le noir, les minutes d’attentes entre deux bains, l’angoisse de savoir si tout a bien fonctionné… Je n’ai pas tout regardé sur l’instant, mais une fois les films séchés, ma collègue m’a fait remarquer que j’avais des photos qui se superposaient. En effet, le mécanisme du boitier ne devait pas toujours bien fonctionner et n’enroulait pas correctement la pellicule. Je me suis retrouvé donc avec des doubles-expositions non voulues… 

Et je dois avouer que le rendu m’a franchement surpris (positivement) ! 

Une double exposition non voulue, mais avec un rendu superbe !
Une autre double exposition qui donne l’impression d’un panoramique.
Oublier de déplier le bout de la pellicule lors du scan.
Finalement j’aime bien l’effet que ça donne !
Retour